GDF SUEZ, au travers de sa filiale Electrabel, s’intéresse à la biomasse et à annoncé l’été dernier le lancement de la construction d’une centrale fonctionnant à la biomasse et au charbon de 800 MW à Rotterdam, sur le site du Maasvlakte.

Ce projet représente une contribution importante pour le développement économique et pour l’emploi de la région pour les prochaines années et s’inscrit dans le programme d’investissement de GDF SUEZ sur la période 2008 – 2010.

schema centrale biomasse combustionCe projet, principalement destiné à renforcer la sécurité d’approvisionnement en électricité en Europe de l’Ouest s’inscrit dans le cadre des exigences strictes qu’Electrabel et GDF SUEZ s’imposent en matière de performance environnementale et de lutte contre le réchauffement climatique :

La centrale, construite à partir des technologies les plus récentes, offrira un rendement énergétique d'environ 46 %, contrairement aux centrales à charbon de l'ancienne génération limitées a un rendement d'environ 36 %. Grâce à l’amélioration de rendement, plus d'électricité sera produite avec moins de combustibles fossiles, avec pour objectifs une baisse d’environ 25 % des émissions de CO2.

L’installation fonctionnera pour moitié avec de la biomasse et pour moitié avec du charbon, diminuant de façon importante l’empreinte de CO2.

En plus de ce bilan avantageux en matière de réduction des émissions de CO2, le site du Maasvlakte a notamment été retenu pour les possibilités qu’il offre en matière de capture et stockage du CO2 (CCS pour CO2 Capture and Storage).

La centrale anticipe en effet les développements que devraient connaître ces technologies dans les prochaines années. Electrabel et GDF SUEZ s’impliquent activement dans la recherche et le développement dans ce domaine.

Le groupe finalise ainsi actuellement un dossier de participation à un projet pilote industriel à grande échelle de CCS sur le site, dans le cadre du European Economic Recovery Plan. Par ailleurs, Electrabel collabore actuellement à un projet de mise au point et d’exploitation d’une installation test de capture du CO2 ; cette installation sera opérationnelle en 2010 dans la centrale de Gelderland à Nimègue aux Pays- Bas.

Outre ses possibilités en termes de stockage du CO2, le site de Maasvlakte à Rotterdam a été choisi parce qu’il présentait les conditions requises sur les plans de la logistique d’approvisionnement en charbon et en combustible biomasse, de refroidissement et de possibilités de raccordement au réseau haute tension.

La construction de cette centrale devrait être terminée en 2013.

Source : Enerzine.com

LOGO CLIMATERRA

CLIMATERRA

Bureau d’études prestataire Bilan Carbone® méthode ADEMELOGO

Conseil Stratégique développement durable

Diagnostic, Mise en œuvre SME

Accompagnement mesures de réduction émissions de CO2

21 Rue de Fécamp

75012 PARIS

http://www.climaterra.fr

06 33 72 87 45