Connus pour être néfastes à la couche d’ozone stratosphérique, le CFC-12 et le HCFC-22 sont aussi de très puissants gaz à effet de serre (GES). Pour mémoire, le pouvoir de réchauffement global (PRG) du premier gaz est 10.900 fois plus puissant que celui du gaz carbonique. Le PRG du second est, quant à lui, 1.810 fois plus important que celui du CO2.

GES TABLEAU

Pour réduire les risques que font courir à l’environnement ces deux gaz réfrigérants, Mexico, Ottawa et Washington ont proposé conjointement au secrétariat du protocole de Montréal (en charge de la régulation des gaz destructeurs de l’ozone stratosphérique) de réduire progressivement la production et l’utilisation de ces HFC (Hydro Fluorocarbures).

Si cette mesure était adoptée, elle aurait pour effet selon ses promoteurs de réduire de 3100 Millions de tonnes d’éq CO2 les émissions de GES d’ici 2020 et de 88000 millions de tonnes d’éq CO2 d’ici 2050

Sur le plan technique cette mesure devrait être facilitée par l’existence de substituts rendant possible la suppression de ces HFC : l’isobutane, le propane, le HCR- 188C et le HCR-188C1.

L’amendement tripartite sera discuté lors de la prochaine réunion des parties au protocole de Montréal, qui se déroulera à Genève, en juin. Il pourrait être adopté lors de la 22 éme réunion plénière des parties au Protocole de Montréal au mois de novembre, en Ouganda.

Philippe Dubaele

CONSOR CONSULTANT

CLIMATERRA VALORISATION LOGO

Conférences, sensibilisation, formation sur les thèmes

du changement climatique,

des impacts environnementaux des diverses énergies

du Bilan Carbone®, du développement durable

Etudes, Accompagnement, Conseil

Philippe Dubaele

03 59 77 40 84

LOGO CLIMATERRA

CLIMATERRA

Bureau d’études prestataire Bilan Carbone® méthode ADEME

Conseil Stratégique développement durable

Diagnostic, Mise en œuvre SME

Accompagnement mesures de réduction émissions de CO2

21 Rue de Fécamp

75012 PARIS

http://www.climaterra.fr

06 33 72 87 45